Sur Scène : Janvier

Mettre en favoris
Attends, tu sais pas ce qui se passe la deuxième quinzaine du mois de janvier ? Personne t’as dit ? Bah rien. Il se passe absolument rien, voilà la vérité, ni dans ta vie ni dans la nôtre, parce que ce salaud d’hiver pluvieux nous enterrera tous.

Ca va on rigole. Il reste un endroit sur terre où se calfeutrer tout en vivant un pur moment d'émotion, et ce n’est pas sur ton canapé à te toucher le kiki (quoique, tu peux aussi hein). Cet endroit, c’est le théâtre. Et surtout cinq spectacles rien que pour toi.
"Le dur désir de durer", ça c'est du titre. Avec l'esprit placé là où il faut, en lisant ça tu serais pas loin d'avoir un petit coup de sang. Le théâtre Dromesko c’est un peu nos petits chouchous, qui nous avait déjà pulvérisés sur place avec Le jour du Grand jour, à une époque où t’allais pas encore forcément te risquer à aller voir un truc obscur. Là c’est la suite en mieux.
Et c'est parti pour la chevauchée fantastique. Du manège chevalin comme s'il en pleuvait, avec pour têtes d'affiche une ribambelle d'étalons à trembler un hippodrome. Et si t'étais du genre à détester les abonnés à Passion Cheval Mag', tu vas changer. On parie ?
Et vlan, la pièce mythique maintes fois primée de Yasmina Reza revient avec un casting du tonnerre de DIeu, et on pèse nos mots. Si tu devais aller voir un truc cet hiver avec tes parents, c’est ça, au moins ça vous évitera d’avoir à parler et au moins vous rirez ensemble dans la même direction.
Pour les novices dans la salle, les TgStan c’est le collectif flamand qui fait flamber les foules bien au-delà des frontières du plat pays. Avec ce petit accent “pelche” qui nous fait frissonner l’arrière-train, à chaque fois et presque toujours à l’unisson avec le reste de la salle. Ambiance.
Une mère franchement tarée, un père qui n’hésite pas à s’y coller lorsqu’il s’agit de calmer les ardeurs de sa chère moitié, et un fils qui se marre en continu devant le spectacle d’un couple parental qui ferait passer le tien pour tellement normal que c’en serait presque flippant.
Fait avec amour. Copyright Dojo 2016. Tous droits réservés