Sur Scène - Avril 2018

Mettre en favoris
Quand le matou se barre, les souris dansent. Et le matou, ce mois-ci, c’est le théâtre. Pour la première fois en 102 ans de carrière, point de comédie émoustillante, de tragédie drama queen ou de petite performance bien fagotée de derrière les fagots. Alors adieu vaudevilles, vaches, cochons, ce mois-ci c’est spécial danse. Au moins, celle-là ne nous déçoit jamais.

Et souviens toi qu’en mai, y'aura la déclaration d’impôts, le découvert de tes week-ends prolongés à Palavas et l’achat d’un nouveau maillot en éponge. Alors autant profiter d’avril pour caresser ta culture chorégraphique dans le sens du poil.
27 avril - 12 mai
L'opéra, ça coûte bonbon. Tout le monde le sait. Alors quand trois pièces de jeunesse d’une pointure comme Anne Teresa de Keersmaeker se retrouvent programmées le même soir, faut pas hésiter. A ce compte-là, c’est presque une économie.
19-21 avril
Dark. Fields. Analysis. Le titre t’attire déjà comme un aimant. Tu sens le petit côté mystérieux, la contre-enquête, les dessous d’une affaire un peu louche. Et tu te plantes. Ici, on fait parler la seule chose qui ne ment jamais : le sang.
19-22 avril
Le Krump, c’est un peu comme si un clown sous acide s’était perdu dans les faubourgs de L.A. en cherchant une fête pour marmots. Au moins au départ. En presque 20 ans, l’étrange pratique est devenue le nouveau hip hop dont tout le monde parle. Et c’est à la Villette.
20-24 avril
Range tes chaussons, on passe à un autre niveau. Le L.A. Dance project de Benjamin Millepied arrive en France avec un des projets phares de son laboratoire chorégraphico-vidéo-plastico-musical créé à Los Angeles. De quoi relifter ton répertoire en une seule soirée, et même prendre un peu d'avance. Le futur de la danse, c'est lui, et puis c'est tout.
5-21 avril
Place aux jeunes, foin des anciens ! Le chorégraphe israélien se paye une petite tranche d'hexagone ET une cure de jouvence avec la tournée de son SHOW, pensé spécialement pour pousser sur le devant de la scène les futurs espoirs de la danse contemporaine. Comme toujours, du très lourd.
Fait avec amour. Copyright Dojo 2016. Tous droits réservés