Sans-Valentin : 7 sorties en solo

Mettre en favoris
Adieu veaux, vaches, laiderons. Ce soir, on s’évite non seulement le douloureux exercice de devoir sortir en tandem (à deux, pas en vélo à double selle), mais on pousse le vice jusqu’à exhiber sa folle indépendance aux yeux lamentés de tous ces couples racornis par l’habitude. Qu’importe que l’épreuve du dîner solo au comptoir soit une grande première. Tout comme pour l’achat d’un nouveau string de laine, l’important reste d’essayer.

Morale de l’histoire : ne pas refuser à son ego ce qu’on refuse de faire subir à son cul.
Si tu fais ça en groupe
"A deux c'est mieux" est la pire chose que le 21ème siècle ait pu produire, quoiqu’un certain Donald T. soit aussi en shortlist. A deux, c’est mieux, mais au début. Quand tout paraît plus beau, qu’on partage sa tartine avec émoi et qu’on se dit pas (encore) merci après avoir niqué.

Ce soir c’est le moment où jamais de s’enfiler (des cocktails) en bande.
Si c'était mieux avant
Ce soir, plutôt que d’attendre l’autre traînard en train d’hésiter entre deux textures de short à bretelles, on ira au ciné seul. On connaîtra la joie de se mettre deux pop corn dans les narines avant de faire coucou au rang de derrière, celle de pouvoir regarder les bandes annonces sans avoir à entretenir une conversation sur le moelleux du siège et la taille de l’écran.
Si tu te frottes au comptoir
Ce soir plus qu’un autre, t’entraperçois ce que l’avenir te réserve de plus affriolant. Et contrairement à ce que pense l’hideuse créature à deux têtes que constitue le couple, il ne s’agit pas d’un avenir rythmé de portions individuelles de gnocchis sauce gribiche.

Il s’agit d’un avenir au comptoir, juché sur un tabouret, où personne ne lèvera jamais les yeux au ciel en te voyant commander une troisième tournée d’huîtres chaudes et un cinquième verre de Sancerre.
Si tu veux comprendre pourquoi
Le titre annonce déjà la douleur. N’en déplaise aux angoissés du ventricule, on ne sera jamais plus qu’un cœur isolé dans un corps pas moins seul. Ce qui n’empêche pas de se poser la question que les moins de 4 ans ne peuvent pas connaître : POURQUOI ?

Enfin une expo qui ose prendre (le problème) par derrière. Clichés mélancoliques, dont cette image de vieux tableau glané sur un marché aux puces posée sur un lit au milieu de bouteilles d’Evian, lecture de poésie et performance in situ.
Si tu lui en veux (encore)
Le thème de la soirée donne déjà envie d’aller se cacher sous un drap de flanelle et d’éteindre la lumière. Mais en prenant la peine d’y réfléchir à deux-trois fois, t’auras pas beaucoup de belles occasions de faire payer à Martin.e ce lâche abandon sur la route des vacances.

Ce soir, le célèbre compte insta des Ex Relous ouvre sa boîte de pandore et publie en version papier les pires messages reçus les soirs de débauche. Une petite sauterie littéraire sur fond de Dj Sets et de litres de bière. Dans ta face Martin.e, on t’avait dit que tu l’emporterais pas au Paradis.
Si t'as envie de danser pour oublier
Non, danser un tango solo n’est pas franchement la promesse d’une soirée chaude-latine.

En ce jour de coulées mièvres, le Ground Control s’est retroussé le pattes d’Eph’ en proposant aux solitaires un hommage dansé à l’émission télé la plus funky des années 70 : popping, locking et autre booty-shaking seront au programme, petites merveilles rétros ressorties du placard par un duo de chorégraphes experts en palper rouler de l’estime de soi.
Fait avec amour. Copyright Dojo 2016. Tous droits réservés