Les soirées du weekend : 18 – 20 mai

Mettre en favoris
COUCOU LE WEEKEND DE TROIS JOURS ! Oui, comme ce weekend compte un jour de plus, on avait entre nos paquets de jolis trucs à caser, mais tu peux compter sur Dojo pour te sélectionner le meilleur du grain et conserver le cœur de l’Arabica. UNE DEUX TROIS SORTEZ.
Vendredi 18
Roooooommaaare…. Voilà un nom qui chante l’Italie. Et… ah en fait non, rien à voir, laisse les clichés, les burratas, les Fiat 500 et les gondoles à Venise, Romare c’est plutôt l’assurance d’entendre de la musique noire américaine des 70’s de GRANDE QUALITÉ. Notre Britannique aime les collages sonores moites et funky où se côtoient codes afro-américains, BO ou extraits de films mais aussi soul ou jazz.

De la early house, fiévreuse et très disco.
Shem4le Trouble, les soirées trans-encouraged de Paris fêtent leur trois ans et qu’est ce qu’on fait dans ces cas-là ? Eh bah on invite un gros gros guest à sortir d’une pièce montée géante et on envoie une ribouldingue à décorner les bœufs. Ah cool. Et qui sort du gâteau ce soir ? JD Samson !

L’une des griffes de Le Tigre va te faire remuer sur du dance punk et un paquet d’autres dance music toujours ébouriffées et mordantes à souhait.
T'as remarqué toi aussi ? C’est peut-être un hasard mais la Concrete a attendu un printemps pour s’ouvrir. Ces derniers temps, le bateau ratisse bien plus large et ose des trucs qui lui vont plutôt bien. Comme ce soir avec la venue de Francesco Tristano, ce prodige du classique contemporain qui joue de la techno au piano et produit du minimalisme avec des machines.
Samedi 19
BAM ! Ça, c’est ce que t'as reçu en travers de la joue quand tu as vu le line-up de la prochaine Possession.

Ok, elle ne fait pas de prisonniers mais elle passe là où ça casse. Ce soir, c’est grosse frappe et compagnie avec Dax J, icône moderne de la techno noire et brute. 999999999, qui a tout misé sur le neuf, Under Black Helmet, casque noir de la techno lituanienne et Raär, de l’acid house comment on n’en entend pas souvent.
Aussi imprononçables que jouissives, les soirées 33RPM +8% sont ce safe space ultra inclusif où tu peux croiser des petites chouquettes comme ce soir (coïncidence ?) où se produit le duo Front de Cadeaux et son “Pédé BPM” (leur invention), sorte d’italo-pas seulement-disco, langoureuse et moite et un peu tape dur. Sensuel et hypnotique.
Dimanche 20
“Teuf queer et solaire, radicale et stellaire”, Hole Inclusive s’avance ici en triple XL. De 14h à 6h (oui), tu auras non seulement un marché veggie (30 stands, quand même) mais aussi (et surtout, hein, tu es là pour ça), des heuuuuures de zicmu (tu permets que l’on emploi le terme “zicmu” ?) dont Ambeyance (en live), la chorale féministe Hot Bodies Choir et des DJ sets de RAG, et Bamao Yendé.
Si aujourd’hui ses sets sont un peu plus pop, un set de Fairmont c’est toujours cette même impression de décollage sur un cerf-volant dans un ciel en guimauve et c’est ragoûtant (on utilise du vieux François désormais) comme rien d’autre.

Parfait pour toi qui aime la techno synthétique, dépouillée (voire mentale) et qui a besoin de soleil et de beaucoup d’eau !
Fait avec amour. Copyright Dojo 2016. Tous droits réservés