Le vin le vrai. Adieu barre au front !

Mettre en favoris
T'auras plus jamais mal, c'est promis. Ni aux cheveux, ni nulle part ailleurs. Car ta vie va changer, une fois que t'auras compris que la bouteille à 8€ achetée à l'épicerie du coin ne te mérite pas, et vice versa.

On te rassure, c’est pas parce que tu vas commencer à aimer le vin naturel qu’il va falloir te sentir obligé de faire des bruits de salive en ébullition ou de plonger le nez dans ton verre et celui de ta voisine en faisant mine de t’y connaître. Pitié. Tu vaux mieux que ça, et c’est pour cette raison qu’on te file cette sélection des lieux les plus cool pour faire ta mue.
Pour nous faire croire qu'un truc est super, on met généralement une queue devant. Sauf qu'ici, on comprend qu'il puisse y avoir du monde au balcon (c'est une image, on est au comptoir comme tout le monde). Parce que pour trouver ce qui se fait de mieux en vin naturel sans avoir à faire le tour de France dans ta petite auto, on peut compter sur Camille.
On a eu du mal à le croire, mais Odéon reviendrait presque dans le game rien qu'avec cette adresse. 400 références de vins exquis (naturels mais pas que, à nous de trouver l’intrus), l’impression de pouvoir faire passer tous tes désirs pour des réalités, et de prendre enfin une grande revanche sur cette chienne de vie.
Autant être prévenus, il va falloir jouer des coudes ou être un fin limier pour arriver à se trouver un petit spot dans ce couloir de la rue Paul Bert. Mais une fois juché sur un tabouret, on va pouvoir goûter parmi les meilleurs nectars de tes soirées d’ivresse en frôlant délicieusement l’épaule de ses voisins. Le vin rend tout plus beau, c’est prouvé.
L’avantage avec les nouveaux endroits où boire du vin naturel, c’est qu'on a moins de risques de croiser Joe la picole au comptoir et de finir en dansant sur la table avec du violet aux commissures. Ici on fourmille de références venant de pays où il ne pleut pas ou presque, et tout le monde rigole en permanence. Un excellent spot pour commencer sa métamorphose.
On est bien loin du bistrotier qui nous remplit à ras-bord ton verre de blanc sucré à 7€. Depuis que ce lieu existe, adieux les "Plus jamais, tu m'entends Vieux Pape, plus jamais !" des lendemains qui chancellent. Ici on est dans l'institution du vin naturel, alors pas de blague, compris ? On l'aura pas volé celui-là.
Si la peur de se jeter dans l’arène d’un seul coup nous étreint, on va y aller mollo sur le passage au tout-naturel. Ici, on nous laisse le choix de jeter notre dévolu sur d’autres divins liquides avant de se laisser tenter. Après aucun retour en arrière ne sera possible (ou peut-être pour un petit gin de la distillerie de Paris, parce que nous sommes des êtres ouverts et lumineux). Voilà tout.
Sous ses airs de petit local aux murs blancs, le Desnoyez ne payait pas franchement de mine. Et pourtant, cette petite cantine cache (mal) son jeu, tant s’y presse chaque jour une petite foule d’habitués, ravis de trouver dans le coin un menu du jour pas cher digne des meilleurs bistrots chicos du quartier, arrosé d’une sélection de vins naturels à te donner envie de prendre une bouteille d’entrée de jeu (ceux qui objecteront qu’il est midi sont de vieux coincés du goulot).
Si seulement une petite éponge pouvait se glisser quelque part dans nos profondeurs, histoire de pouvoir goûter l’une après l’autre chacune des références natures alignées sur les étagères de ce petit troquet sans risquer de repartir en titubant comme une dinde au réveil. Si l'intérieur est quelconque, la terrasse est toujours bondée à midi et redevient déserte sur les coups de 18h, attention donc à ne pas se tromper, car la fenêtre de tir avant que tout le quartier se rameute est plutôt serrée du kiki.

Quand on passe devant la Renaissance, rien ou presque ne le distingue d’un autre rade de la rue de la Roquette. Et pourtant, voilà bien un endroit où on fait pas semblant de mettre deux trois bouteilles de vins natures à la carte histoire de rameuter le néophyte. Après enquête minutieuse, il paraîtrait même que le lieu fut l’un des pionniers en la matière.

Vin orange de chez Rietsch, quelques italiens pas faciles à trouver, tout est simple, bon, un poil franchouillard comme on aime.
Fait avec amour. Copyright Dojo 2016. Tous droits réservés