Baise en Ville : spécial Saint Valentin

Mettre en favoris
Oui, la Saint-Valentin, c’est pour les mal-baisés. C’est pour ça que c’est immanquable et que tu vas faire un petit effort. Parce qu’en ce jour béni, il y a quand même quelqu’un sur cette terre qui va (potentiellement) accepter de te claquer le fiacre, alors que tu pourrais aussi être en train de dériver sur un rafiot au large des côtes normandes ou de faire la queue au service des impôts.

C’est le moment de te rappeler qu’au même titre que le jour de l’an, la Saint-Valentin est un sale moment à passer. Alors autant aller à l’hôtel piquer des savonnettes, ce sera toujours ça de pris.
Pour le couple qui restera dans les annales...
Allez, on s’attend au petit jeu de mots facile. Cela dit, si on se le permet pas ce soir, alors quand ? “Je vous invite à passer par Derrière”, ça a quand même plus de gueule que de demander à l’autre s’il est allergique aux moules, non ?

Une fois qu’on est tous ok là-dessus, si ça peut t’assouplir la bride, saches qu’avoir un peu d’esprit n’a jamais fait de mal au derrière de personne (ni au devant, quand on y pense).
Pour le couple qui se butine...
Donc, la Saint-Valentin, t’as jamais envie de t’y coller, mais tu finis par le faire quand même. Pareil pour le bouquet. S’il devait n’y en avoir qu’un à offrir, ce serait celui-là.

Ca ne servira à rien de tortiller de la tige. Les fleurs c’est sympa, ça marche à tous les coups, c’est suggestif et ça donne envie de courir nu dans les prés en chantant du Balavoine. Mais comme pour tout le reste, mieux vaut éviter un faux pas, sous peine de finir seul, dévoré par une plante carnivore.
Pour le couple de débutants tremblant...
L’Hôtel Amour, c’est encore un des seuls endroits où il reste difficile d’aller seul sans exploser en sanglots face au miroir. Alors autant y aller ce soir avec Jean(ne)-Claude.

Et une fois dans la chambre, on ne fait pas sentir à l’autre qu’on se prête de mauvaise grâce au tripotage de nouille alors qu'on pourrait faire sa compta. Ca s’appelle la politesse, qui est mère de toutes les vertus (contrairement à l’honnêteté, cette sale garce qui te prépare un avenir de portions individuelles de raviolis et une mort qui ne fera de peine qu’à ton cochon d’inde syphilitique.)
Pour le couple chaud comme la braise...
Si tu prévois de sortir ce soir avec un adepte des grands classiques - surexcité par la Nouvelle Vague, émoustillé par Marguerite Duras, qui aime se garer à l’ombre et garder ses chaussettes par authenticité. Chiant quoi - alors le coin de cheminée du Jules & Jim sera la promesse de finir la soirée les quatre fers en l’air.

(Si possible dans l’une des chambres prévues à cet effet et pas à même les pavés de la salle commune, ça ferait désordre).
Pour le couple qui fourre dans les fourrés...
Ah, l’île de la jatte. Lieu aussi évocateur que le cul du même nom. A explorer collés-serrés en s'arrêtant pour une pause (touche) pipi derrière un bosquet. A sillonner en se mirant dans le fond de l'œil, quitte à trébucher sur une murette parce que tu regardais pas devant toi (une chute bien plus poilante à deux, cela dit).

NB : inutile de tenter la toilette de jat(te) dans la Seine, sous peine de dommages irréversibles sous la ceinture.
Pour le couple de jeunes déjà vieux...
Inconditionnels de l’amour jusqu’à l’Ephad, unissez-vous contre le règne sans partage de l’amourette sans lendemain ! (A ne pas confondre avec les amourettes, qui sont un petit plat succulent à base de testicules de mouton. C’est un autre combat et on n’est pas là pour ça.).

Ce soir, c’est la grosse institution ou rien. Et rien, ce serait un peu raide.
Pour le couple à trois...
"A deux c'est mieux" est la pire chose que le 21ème siècle ait pu produire en 18 ans de carrière. A deux, c’est mieux au début. Quand tout paraît fou, quand l'autre a l'air drôle, et qu’on se sent comme Amy Winehouse en pleine déconne dès qu’on se beurre la tartine.

Foutu pour foutu, c’est le moment où jamais de rajouter un troisième convive, histoire de se remettre un petit coup de fouet (c’est une image, mais pas seulement). Petit massage palpé-roulé de l’estime de soi garanti.

A nous trois, Valentin.
Fait avec amour. Copyright Dojo 2016. Tous droits réservés