Baise-en-Ville : 18-25 janvier

Mettre en favoris
Vous n’avez plus grand chose à vous dire. C’est marrant, mais sous cette lumière hivernale tu lui trouverais presque des reflets verts sur la tronche. Et puis cette manie de faire des jeux de mots interdits par la loi qui te donnent envie de buter son lapin nain. Ca va pas. Va falloir rapidement se réinventer pour pas foncer droit dans le mur du célibat (et des soirées collées-serrées avec ton oreiller en plumes d’oie).

Cette semaine, on s’attaque donc à des plans susceptibles de briser la glace à coup de hache. Une fois que vous aurez fait tout ça dans l’ordre, l’amour reviendra. La gêne en moins.
Au début, mus par la libido et l’envie d’apparaître sous votre meilleur jour, l’un et l’autre hésitiez à commander un camembert rôti d’entrée de jeu avant de passer au gigot à l’ail et sa louchette de flageolets. Ca c’était avant, parce qu’aujourd’hui vous regardez dans la même direction, et pas des moindres : celle du buffet. Amour & velouté.
Danser devant l’autre sans réserve est une activité largement plus intime que la première fois où vous vous êtes respectivement touché le minou. Et pour peu que ta botte secrète soit de faire des moulinets avec les bras en chaloupant de l’aine sur la piste, la moindre des choses serait tout de même de mettre l’autre au courant.
La bienséance conjugale t’oblige encore à niquer alors qu’il est 20h, que les infos commencent et que tu te taperais bien un petit sandwich au thon plutôt que la personne qui partage ta vie ? On est tous passé par là. Mais les soirées télé reviennent avec force et honneur. Joie dans ta culotte et celle des autres.
Tu l’ignores sans doute, mais la boxe a été élu préliminaire de l’année catégorie poid plume. Alors dimanche, au lieu de chercher un brunch partout dans Paris en courant comme des poulets sans tête et vous engueuler sur un bout de trottoir, allez faire une petite séance de castagne au Perchoir. Et pan dans les dents Adam.
Parce que vos teints d’endives ne souffriront pas d’une ambiance un peu tamisée vu la saison, c’est le moment d’aller tester l’annexe picole du Biondi, histoire de raviver la flamme autour d’un cocktail et d’un tacos (met suggestif par excellence), voire de tenter un enfantin : “on dirait que ce serait la première fois et qu’on se chaufferait l’air de rien. Vas-y commence.”
Fait avec amour. Copyright Dojo 2016. Tous droits réservés