Baise en Ville : 19-25 avril

Mettre en favoris
On avait dit 2018 année du coït. Si, on l'avait dit, et toujours rien. Bon, on aurait pu dire année de la frite, du meuble en kit, de la conjonctivite, du début de l’arthrite. On aurait pu, mais on n’a pas voulu. Parce qu’on sait là où ça coince : à l’entrée. Quand il s’agit de choisir ce lieu où soudainement, tout devient limpide : vous allez finir la nuit nus.

Mais en matière de choix dans l'endroit, la plupart des gens ne sont pas franchement des flèches. En voici quelques uns qui, comme Tournez Manège en son temps, n’en sont pas au premier couple formé sur leurs banquettes.
Il suffit parfois d’un petit fauteuil en velours (et non pas d’un pantalon, grave erreur de débutant) et d'un petit coup de la providence. Ce soir c’est simple, la parade commence en bas. Tu lui tournes autour en ronronnant (mais sans te lécher le dos de la main en poussant un Meow, très risqué à ce stade), tu suçotes sa paille (sans en foutre partout) avant de demander s’il reste une chambre.
Dans la vie, mieux vaut avoir un mini palais et de grosses colonnes. Tout n’est pas qu’une question de taille, mais sous-estimer le pouvoir de l’auto-suggestion serait un leurre, sinon un luxe. Fini de niaiser. La RATP a raison, il faut penser “Attentifs, ensemble” : à savoir ne pas mettre le paquet n’importe où. Et c’est ici qu’il faut le mettre. Ruine et plaisir, parfaite synthèse s’il en est de ta future vie sentimentale et sexuelle.
Avant, tu te disais que les bars intérieur cuir étaient réservés aux prostatiques. Depuis, t’es devenu grand et t’as postulé au Crédit Agricole. Fini la rigolade. Le Fumoir, c'est le lieu des post 5-à-7 par excellence. C'est l'endroit où tu pourras faire semblant de t’y connaître en whisky et deviser gaiement sur les vertus du Plan Prévoyance en te tapant sur la cuisse.

Et donc tester le second degré et la capacité à se fondre dans le décor de celui qui t'accompagne.
Danser devant l’autre sans réserve est une activité largement plus intime que la première fois où on en arrive à se frôler le minou. Et pour peu que ta botte secrète soit de faire des moulinets avec les bras en chaloupant de l’aine dès qu’un son se fait entendre, la moindre des choses serait tout de même de mettre l’autre au courant.

Pour ça, il y a la Java.
Tu veux bien faire. Et vas-y que je t’emmène dans un bar à cocktails où les canapés sont si mous que tu perds 30 cm au compteur une fois assis, et te retrouve les genoux au niveau de ce menton qui tremblote. Maintenant que ton amour propre vient d’être éventré et cuit sur un lit de braises, on a une bonne nouvelle pour toi : saches qu’il existe des endroits où la moitié du chemin est déjà faite rien qu'en entrant. Tu verras.
Fait avec amour. Copyright Dojo 2016. Tous droits réservés