Baise en ville : 16-22 mars

Mettre en favoris
La gaudriole, c’est plus ce que c’était. Il fut un temps où il suffisait de se rencarder dans le boudoir pour tremper la madeleine, et chacun repartait content en réajustant sa culotte bouffante. Aujourd’hui, pour arriver au même résultat, c’est initiation au yoga tantrique, rebouchage de trou, sucoterie de coquillages, cache-cache dans l’armoire et sépulture night fever. Heureusement c'est le printemps.
Ô rage ô désespoir ô destin pervers et adultère narcissique, en raison d’un rétrécissement substantiel de la dimension moyenne des…surfaces d’habitation (t’as eu peur hein), il est devenu difficile de cacher son amant(e) dans sa grosse armoire normande, à moins de se taper un nain, ce qui serait finalement tout à fait dans l’air du temps, et de l’inviter au théâtre pour voir comment c’était, avant.
"Cache-moi ce trou que je ne saurais voir" est la variante contemporaine d’une histoire de sein baladeur dont on se fout royalement. Et comme Anita Molinera n’est pas la moitié de (de quoi d’ailleurs ? bref), on profite de ce glissement sémantique pour exprimer son désir fulgurant par une allusion beaucoup plus cash que ce vieux ring’ de Tartuffe. Molinero is the new Molière.
Vivre d’amour et d’eau fraîche n’est rien sinon l’annonce d’une mort rapide et douloureuse. Un concept à manier avec précaution, donc (et avec qui tu veux d’ailleurs). Mais le truc auquel personne n’a pensé, c’est que qui dit eau fraîche dit coquillages & crustacés (non, paëlla non). Alors rien de telle qu’une petite corolle bien juteuse farcie de sels minéraux pour éviter l’inanition et ne pas courir le risque de passer à côté de l’amour en mourant comme un débutant.
Le yoga tantrique, c’est ta dernière chance de transformer ta vie sexuelle - cette séance pénible de sécrétions incessantes et membres coincés dans l’élastique - en une apogée proprette durant laquelle vos deux corps s’arc-bouteront l’un contre l’autre avec la grâce d’un dauphin sauvage. Adieu bruits de veaux, vaches, cochons, vous ne nous manquerez pas.
Pour l'achever (c'est une image), tu lui fais le coup de la balade au Père Lachaise. Encore un des derniers endroits au monde où trouver des gens célèbres et pas farouches, qui au lieu de te souffler leur fumée de gitane en pleine tronche en réajustant leur vison vont globalement te laisser dire autant de fois qu’il te sied j-adore-ce-que-vous-faites.
Fait avec amour. Copyright Dojo 2016. Tous droits réservés