Baise en ville : 16-22 août

Mettre en favoris
Personne n’aime baiser sur les galets, sentir du sable fin s’immiscer dans l’entrejambe et se faire butiner par une guêpe folle de chaleur. Les vacances à la mer ne sont qu’une invention démoniaque du lobby des plagistes pour nous divertir de l’essentiel. A savoir, trouver de quoi se mouiller le croquant à moins d’une heure de Paris.

Commençons par le plus central avant de s’épancher en cercles concentriques.
Ne renonçons point à nous rafraîchir la binette. Puisqu’à cœur vaillant, rien d’impossible, c'est le moment d'aller profiter de la piscine Suzanne Berlioux : plus centrale que le nez au milieu de la tronche, elle accueille les enslipés pour un semblant de papillon crawlé et pour un instant panique-je-coule. Et tous les lundis et les mercredis, on peut prendre son temps sous la douchette option savonnette jusqu’à 23h tapantes.
Qui n’est jamais allé se coller la mistinguette sous le jet d’eau de la piscine ? Personne. Et devoir vivre cette passion dans le secret des eaux chlorées est un des derniers bastions d’une génération de coincés de l’arrière-train. Le Parc MLK, c’est 50 jets d'eau programmés pour former un harmonieux ballet savamment ponctué de quelques giclées surprises.
Un petit nom de sexy-mignon gentiment PMA, une ouverture le jour de la Sainte Marie (notre vierge à tous), une vue imprenable sur Pantin… Pas de baignade à la Cité fertile - si ce n’est dans ses propres liquides ou ses liquides pas propres, c’est selon - mais un hectare de fertilisation de la ville avec terrasses, ping pong, bars et une gigantesque serre pour égoutter ses substances entre deux ficus.
Peu de gens connaissent la vénérable existence d’un pavillon Napoléon III au cœur du parc de l’île Saint Germain. Et pourtant, avec ou sans lunettes, on constate qu’il s’agit bel et bien du lieu où il faut être lorsqu’on échoue dans les alentours d’Issy les Moulineaux. On ne piquera pas une tête malgré l’envie - histoire d’éviter l’hydrocution et de conserver sa dignité face à une clientèle un brin prout-prout, mais on aura un peu eu l’impression d’être en vacances le temps d’un déj.
Fini d’accuser les vacances de tous les M(e)aux ! C'est la plage la plus proche de Paris, à portée de RER A. 45 minutes plus tard, on se retrouve les pieds dans la Marne, où Parisiens en slip et habitants des autres contrées barbotent entre deux parties de beach volley. Une occasion de se caresser le beignet, la crêpe et autres douceurs qui comptent bien s'occuper de nos adorables bouées ventrales.

Et plouf.
Fait avec amour. Copyright Dojo 2016. Tous droits réservés