Ton agenda du week-end : 8-10 décembre

Mettre en favoris
On te voit, là, avec cet espoir fébrile qui te revient chaque vendredi. Tu te dis cette fois c’est bon, ras les couettes de prévoir des trucs jusqu’à dimanche et de tout annuler en cascade dès samedi matin car tu sens déjà la vie te quitter par tous les trous.

Alors quoi ? D’accord, tu pourras pas tout faire, t’es pas parfait, rarement fiable, mais tu fais d’excellents clafoutis. Et grâce à nous, tu vas pouvoir piocher dans ce que cette chienne de vi(ll)e a de meilleur à t’offrir.
Vendredi 8
Vendredi soir. Il fait nuit avant même qu'on te laisse le temps de trainer ton séant hors les murs. T’as envie de prendre ta revanche sur la vie, et de manger un bon morceau de bidoche. T’es pas un bourrin sanguinaire, non, t’es un passionné. Nuance.
La 3e scène, t’as fini par te désinscrire de leur newsletter. On te promettait de l’opéra sans vendre ton pancréas et du numérique comme s’il en pleuvait, mais c’était pas limpide leur truc, et t’avais souvent le menton qui tremblottait à l'idée que ce monde ne soit décidément pas pour toi. Ce week-end, tout va s’éclaircir.
Samedi 9
Cette année encore tu vas te retrouver à imprimer des bons cadeaux chez toi à la dernière minute ou à emballer ta râpe à fromage pour la caler sous le sapin. Sauf si tu t’y prends pour une fois un poil à l’avance. Tu pourras pas dire qu’on aura pas essayer de t’aider.
Tu le sais, au fond, que tu vas finir prématurément ce week-end dans un jogging qui te fait ressembler à ton ancien prof d’EPS, avec le teint d’un individu qu’on viendrait fraîchement d’empailler. A mi-parcours, rien ne vaut donc une petite assiette d’herbes folles.
T'es du genre à dodeliner du chef en écoutant Nostalgie ? Pire, à taper la mesure avec ton pied droit chaussé d'une vieille Santiag en hurlant "Ça Josie, c'était de la musique!" ? Pas de doute, t'aimes la chanson française, et cette expo lui rend un vibrant hommage, alors surtout te prive pas.
Non, Gilbert et Georges n'est pas une nouvelle marque de gâteaux. C’est un éloge de la barbichette en milieu urbain. Si tu doutais encore du bien fondé à te laisser pousser le duvet en toute quiétude, voilà qui devrait te rassurer. N'oublie pas que tous les dieux grecs en ont une. Donc bon.
Alors là, enfile ta petite laine et ta gaine chauffante, il va faire tout froid. La pointe de la cold wave est à portée de main, et même si t’as déjà plus de forces, on parle ici d'un groupe qui s’appelle Charles de Goal. Oui, Charles de Goal. Tu te sens compris, aimé, enfin respecté dans ce sens de l’humour de très haute facture qui est le tien.
Dimanche 10
Personne t’a cru hier soir quand tu prétendais être en train de te chauffer pour une petite promenade le long de la coulée verte dès l’aube. Dans les dents Roland ! Te voilà affublé d’un petit collant thermoactif, sautillant sur ce chemin sinueux qui semble avoir été tracé pour toi.
Il y a quand même un jour eu quelqu'un pour dire que "La femme est la dernière chose que Dieu a faite. Il a dû la faire le samedi soir. On sent la fatigue". Et non, c'était pas ton voisin René, mais ce bâtard d'Alexandre Dumas fils. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts, mais un petit atelier n'a jamais fait de mal à personne.
Voilà, c’est dimanche soir. Tu peux rester chez toi à faire des crêpes en peignoir de satin et mules en moumoute, ou rattraper ce qui peut encore être sauvé de ta street cred’ en allant dîner dans un ancien entrepôt d’import-export hong-kongais. C’est toi qui vois.
Fait avec amour. Copyright Dojo 2016. Tous droits réservés